Comment se préparer à une mission humanitaire ?

Comment se préparer à une mission humanitaire ?

Il existe de nombreuses possibilités pour partir en mission humanitaire à l'étranger et aider les autres. Une mission humanitaire doit toutefois être réfléchie et bien organisée. Il est en effet indispensable de bien se préparer avant de partir.

Voici quelques conseils pour bien préparer une mission humanitaire

S'informer

Il faut s'informer pour mieux comprendre et mieux aider. Se renseigner sur sa destination auprès du ministère des Affaires étrangères afin de s'assurer que ce n'est pas une zone à risque. Notamment sur les risques sanitaires, climatiques, politiques et géographiques. Il existe certaines missions qui ne peuvent pas convenir à tout le monde. Soit par manque d'intérêt ou de défaut de compétence. Ceux qui n'ont pas le physique où les compétences requises pour partir en mission peuvent faire de dons pour aider. Notamment à des fondations ou des associations comme celle de Prem Rawat. Cette dernière distribue de la nourriture et de l'eau potable aux plus démunies. Elle met également en place des cliniques médicales gratuites.

Il est également indispensable d'apprendre la langue du pays de destination ou au moins l'anglais pour se faire comprendre. Il faut se renseigner le plus possible sur l'histoire, les coutumes et les religions du pays. Mais aussi ses problèmes et des erreurs à ne pas commettre. Se préparer à la rencontre interculturelle peut en effet assurer le succès de sa mission humanitaire. Il y a de nombreuses missions disponibles selon ses affinités, ses engagements et la langue maîtrisée. Avant de partir, il faut aussi se renseigner sur l'association ou l'ONG notamment sur sa réputation, son objet social. Enfin, il faut s'informer sur la nature de sa mission et ses réussites auprès d'autres bénévoles ou de volontaires.

Choisir son statut

Il est indispensable de choisir la mission et le pays d'action en fonction de ses motivations et de ses ambitions. Il faut également choisir en connaissance de cause entre :

  • Le statut de bénévole
  • C'est un statut qui implique la gratuite de ses actions. Il ne permet de bénéficier d'aucune couverture sociale.
  • Le statut de volontaire

Ce statut qui permet de s'engager de manière formelle avec un contrat pour une mission d'intérêt général pendant une durée limitée. Et pour ce faire, le volontaire reçoit une indemnité de subsistance. Il est par exemple possible de s'engager comme volontaire dans les cliniques médicalisées de la fondation de Prem Rawat.

Connaitre les formalités à remplir

Il faut penser également penser à renseigner son projet et ses dates d'intervention auprès de l'ambassade du pays d'accueil. Un visa peut en effet être nécessaire selon son projet ou son encadrement. Mais dans tous les cas, il est vraiment indispensable de vérifier la validité de son passeport et que celle-ci puisse s'étendre à 6 mois au moins après son retour. Arrivée au pays de mission, il faut aussi s'enregistrer auprès de l'ambassade de son pays.

Il faut également se renseigner sur les vaccins et les traitements avant le départ pour la protection sanitaire. Il est indispensable de réaliser au moins un mois à l'avance les vaccinations nécessaires auprès d'un centre de vaccination tropicale. Il faut en outre s'assurer d'être en bonne forme physiquement et psychologiquement avant de songer à partir en mission humanitaire.